Vogue à travers la vie

Alors que la vie coule, tu penses maîtriser ce courant.
Tu ériges des digues, des pontons. Tu t’agites et en cela, tu te détournes de l’essentiel.
TOI.
Tu crois pouvoir maîtriser l’eau.
Laisse-là, laisse ce mouvement. Vogue à travers elle.
La barque est ton corps. Prends-en soin.
Ne cherche pas à remonter le courant.
Le passé est terminé.
CROIS.
Et fleuris.


Je peux canaliser une guidance à la demande :

Laisser un commentaire